Le silence des mots – Circonstance & désaccords (tome 1)

Cet ebook, je l’avais repéré lors des prévisions des futures sorties, alors quand j’ai vu qu’il était sur NetGalley, je n’ai pas réfléchi longtemps en le sollicitant à Black Ink Editions. Parce que même si le synopsis laisse penser qu’on laissera un morceau de notre coeur avec cette lecture, je savais que ce livre allait flirter avec le coup de cœur.
Un énorme merci à NetGalley pour ce service presse 😘.


Et si vos certitudes volaient en éclats ?


Le silence des motsDe quoi ça parle : Laïana, jeune pédopsychiatre surdouée, intègre l’institut “Words for Ills” où elle compte bien mettre en application ses méthodes peu conventionnelles. Elle se heurte immédiatement à Nils, juge pour enfants mais également businessman. Glacial, arrogant mais définitivement sexy. Il a fait de cet institut un refuge pour ses petits protégés.
Leur point commun ? Le bien-être des enfants.
Leurs différences ? Tout le reste.
La guerre est déclarée, les stratégies se mettent en place, mais qui arrivera à conquérir l’autre ?
Entre une jeune femme en quête de stabilité et un séducteur désabusé, jalousies et affrontements rythment ce duel explosif.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Le gros plus de ce livre est le sujet délicat qu’il aborde. La maltraitance envers les enfants. Que celle-ci soit physique, psychologique ou tout simplement par l’ignorance d’adulte envers leurs propres enfants. Pour moi, qui suis mère, j’ai parfois eu le cœur serré pour ces enfants. Alors que dire 1) Laïana Wang est une jeune pédopsychiatre qui vient d’arriver à la fondation “Words for Ills”. Elle sait que, de par son jeune âge, tout ne sera pas simple, car elle est souvent peu appréciée par ses collègues. La raison ? Elle donne tout pour ces enfants qui ont perdu leur innocence trop tôt. Elle les écoute, les met en confiance en passant du temps avec eux, n’hésite pas à se ridiculiser au baseball ou toutes autres activités sportives juste pour pouvoir se faire accepter de ces petits êtres. Si elle est à l’aise avec les élèves, elle l’est beaucoup moins avec le juge pour enfants présent dans les murs de la fondation. Avec lui, leur relation est explosive. Elle ne peut pas s’empêcher de le mettre en boite dès qu’il est près d’elle et il lui rend bien. Mais derrière toute cette tension pourrait bien se cacher quelque chose de plus important, comme l’amour. Mais Laïana est une jeune femme qui a un passé douloureux. Certes, elle a trouvé son équilibre depuis longtemps avec sa famille et ses amis, mais elle ne donne pas sa confiance facilement, encore moins à un mec fier comme Artaban. J’ai beaucoup apprécié les échanges avec ses quatre mousquetaires, ses meilleurs amis qui n’hésitent pas à montrer les dents quand ils sentent que Laïana perd les pédales. Notre cher juge pourrait d’ailleurs bien en faire les frais. Quant à ses conversations, ou devrais-je dire affrontement avec le maître des lieux, c’est du petit-lait pour une personne comme moi, même si parfois, j’ai trouvé ça trop. Arrivera-t-elle à ouvrir son coeur ? 2) Nils Fanderson est juge pour enfants le jour, dragueur professionnel la nuit. Ajoutons à cela le fait qu’il gère également une entreprise informatique et doit se démener pour obtenir des fonds pour sa fondation et cela donne un homme qui a réussi tout ce qu’il a entrepris, cela pourrait bien justifier son arrogance. Car s’il a choisi le droit et plus particulièrement celui des enfants, c’est bien pour essayer de les protéger, pour donner un meilleur avenir à ceux qui ont déjà tant vu, malgré leurs âges. Cet homme est attendrissant lorsqu’il donne de son temps pour les enfants. Nils est un homme qui a l’habitude qu’on dise amen à tout ce qu’il veut et il trouve rafraîchissant que la nouvelle pédopsy lui donne du fil à retordre. Ne pensez pas que Nils est un enfoiré de première, non, ça serait mal le connaître. C’est un homme juste et bon envers les enfants, mais un peu handicapé pour les relations avec les adultes. Nils sait ce que ça fait d’avoir une enfance difficile, de ne pas avoir des parents à la hauteur des standards parentales. Bien sûr, il est loin d’être naïf et sait que malgré le placement des enfants dans son institut, il ne peut pas tous les sauver. Mais qui ne tente à rien n’a rien ? D’ailleurs, il est même prêt à tenter de nouvelle chose avec Laïana. Ce qu’il ressent l’effraie un peu et pourtant, il essaie tant bien que mal, sans nommer les choses, de lesf54a5063b06f4a868e275f9e0231e041 montrer à la jeune femme. Lui aussi à des amis qui connaissent le vrai le Nils. Ils ne sont pas nombreux mais s’ils sont présents pour le divertir, ils n’hésitent pas, non plus, à lui faire remarquer lorsqu’il se comporte comme le dernier des connards, même s’il le sait déjà. Peut-il vraiment avoir une vraie relation ? 3) L’institut “Words for Ills” est un établissement qui encadre et s’occupe d’enfants jusqu’à leurs dix-huit ans, et même plus. Tout est réuni en un seul endroit pour que les enfants puissent se sentir le mieux possible. Cela passe par les nombreux stades de sports, sans oublier les rambardes mises à différentes hauteurs. Ici, on apprend aux enfants que ce qu’ils ont vécu n’est pas normal, que la violence n’est pas une marque d’amour et on leur redonne de quoi bien repartir dans la vie. Cela passe par le fait d’aider les autres, de nettoyer les chambres, au cours qu’ils doivent suivre. On suivra quelques-uns de ces jeunes pendant l’histoire et moi, j’avais juste envie de les câliner car ces enfants arrivent même à penser que ce qu’ils ont vécu est de leur faute. On voit que la nature humaine peut abriter des hommes et femmes sans scrupules dans ses rangs. Ses enfants ont besoin de repères pour devenir des adules bien dans leur peau.

Bref, j’ai hâte de découvrir le tome 2 qui arrivera dès le 27 août ! J’espère que certains comportements seront pardonnés et expliqués. Cette histoire nous parle de deux êtres blessés par leur passé, mais qui ont encore du mal à comprendre qu’ils ont le droit à un peu de douceur (d’amour ?) dans ce monde de brutes.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer c’est par ici.

Une réflexion sur “Le silence des mots – Circonstance & désaccords (tome 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s