The hunter (saison 1)

Épaulée par ma copinaute Soumya du blog “les étoiles des bibliothèques”, j’ai pris mon plus beau clavier pour contacter “Nisha et Caetera 😍 qui a répondu favorablement à ma demande de partenariat 🎉. Un grand merci pour votre confiance.  Du coup, j’ai reçu mon premier service presse et quel service presse : Une histoire pleine d’humour.


Et si la foudre s’abattait sur vous ?


The HunterDe quoi ça parle : Aaron Blake. Oui, oui, oui, il est beau, avocat, très riche. Sur papier, c’est l’homme parfait. Mais croyez-moi, Aaron Blake est le plus gros sac d’embrouilles qu’il m’ait été donné de croiser! Dans une vie antérieure, j’ai dû être très très méchante. Genre parrain de la mafia, tueur à gages ou même suppôt de Satan. Sinon, pourquoi le karma s’acharnerait-il sur moi dans cette vie-ci? J’allais tranquillement sur mes 30 ans, avec un boulot et des amis sympas. Une vie bien normale pour une fille normale. Jusqu’à ce que je le rencontre, lui. Je lui ai pourtant dit : “désolée, mais ça va pas être possible.” Mais monsieur doit aimer le défi parce qu’au contraire, il a décidé de se mettre en chasse et de faire de moi sa proie.Je m’appelle Jen Moran, et ce golden boy va me rendre chèvre!Ce titre est également disponible en version non-censurée.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Dans cette première saison, nous faisons la connaissance de tout un panel de personnages qui, même si la plupart sont secondaires, ne le sont pas vraiment. Jen a un caractère de feu qui peut devenir très vite rafraîchissant quand vous n’êtes pas sa cible. Alors que dire 1) Jen (bon, ce n’est pas son vrai prénom, mais je vous laisse le plaisir de le découvrir ainsi que l’explication qui va avec 😉) est mi-française, mi-américaine et de mauvaise foi de surcroît ! Elle bosse chez “Right Match”, une agence de recrutement, spécialisée dans les technologies de l’information. Elle passe donc ses journées à recruter des geeks et elle adore ça. Sa rencontre avec Aaron a été orchestrée par un être diabolique… une gerbille. Bon faut reconnaître que l’alchimie n’est jamais apparu entre l’animal et la jeune femme et si elle ne la portait déjà pas dans son cœur, l’accident ne va pas améliorer ses sentiments envers le rongeur. Elle qui venait d’échapper à une mort certaine (la gerbille, suivez un peu 😁) se fait la malle ni vu, ni connu et manque de faire renverser sa maîtresse par intérim… Coup de bol, un Apollon canon la sauve in extremis (la maîtresse pas la gerbille 😢) d’une morte atroce. Cependant, cette rencontre va apporter son lot d’ennuis. Jen ne veut pas tomber amoureuse. Pour elle, l’amour résulte de la confiance et d’une certaine comptabilité, deux choses qu’elle ne partage pas avec Aaron (son sauveur sexy). Pourtant, il lui donne la faculté de se comporter comme une adolescente de 16 ans… Sauf que les avocats sûrs d’eux et sexy, elle a déjà donné et elle ne tombera plus jamais dans le piège. Si elle est bien décidée à rester maîtresse de ses hormones, ce n’est clairement pas le cas de son entourage qui la pousse dans les bras de cet homme. Mais tout ne se passera pas comme prévu et le caractère imprévisible de la jeune femme pourrait bien lui jouer des tours … Jen veut tout contrôler et ne surtout plus souffrir, alors, elle se protège maladroitement.  A-t-elle été vraiment trop loin ? 2) Aaron Blake, lorsqu’il ne sauve pas la vie des demoiselles en détresse est avocat chez “Blake et Associés”. Comme tout avocat qui se respecte, aucune émotion ne traverse son joli visage et il sait négocier un contrat comme personne (ne cherchez pas la faille, il n’en aura pas). S’il paraît arrogant, il a malgré tout un bon fond et n’apprécie pas vraiment qu’on puisse imaginer ce qu’il pense. Si je devais lui trouver un adjectif le qualifiant, je choisirais obstiné ! Quand il veut quelque chose, il fait tout pour l’avoir, quitte à utiliser des subterfuges pas très catholiques 😊. Par contre, lorsqu’il est blessé, il peut devenir un connard de première (mais c’est pour cela qu’on l’aime). 3) Abi est la meilleure amie etthe hunter colocataire de Jen. Si les deux femmes sont amies, c’est parce qu’elles se sont rencontrées grâce à une connaissance commune. Les deux femmes venant d’arriver dans la Silicon Valley ont emménagé ensemble. Abi est infirmière le jour et amoureuse d’un mec mystérieux le soir. Enfin, il va devenir bien réel quand elle va enfin le présenter à sa meilleure amie et elles vont vite découvrir que le monde est petit mais vraiment très petit 😉. Elle sait que Jen a besoin de garder un petit jardin secret alors elle ne la presse pas, attend bien gentiment qu’elle lui raconte ce qui se passe dans sa vie. 4) Thérèse, grand-mère de Jen, a toujours de bons conseils à donner à sa petite fille qu’elle a élevée. Elle est prête à engager le premier tueur à gages pour liquider la personne qui osera faire du mal à Jean. Elle sait aussi se servir de Skype et est capable d’harceler sa petite fille par mail. Elle n’hésite pas à la secouer lorsqu’elle ne se comporte pas selon les standards de son éducation. Un vraie mamie qu’on aimerait avoir auprès de nous.

Dès les premières pages, je me suis attachée à Jen, pour son côté déjanté, sa manie de faire des listes et ne pas savoir retenir sa langue. Malgré son côté jovial, Jen est complexée à cause de son ex-copain qui ne faisait que pointer ses défauts et non ses qualités. Du coup, quand Aaron lui dit ce qu’il pense, lui fait ressentir des choses, elle flippe et pas qu’un peu. Cette lecture est du petit bonheur en barre : Divertissante, amusante. Jen est d’une mauvaise foi pas possible, même si pour le coup, elle est aussi capable de faire le premier pas lorsqu’elle sait qu’elle ne s’est pas comportée comme il le faudrait.  Que j’aime le jeu du chat et de la souris entre Jen et Aaron, “aime-moi, je te fuis” ou celui “Je te ferais craquer en premier”. Tous les personnages apportent un plus et mettent leur petit grain de sel dans cette histoire. Chacun y va de son petit conseil et moi, je compte les points 😂. Ensuite, je le reconnais, j’ai savouré sa petite vengeance, oui c’est mesquin, mais je suis une sadique. Hâte de lire la suite (que j’ai déjà de chargée dans ma liseuse).

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer c’est par ici.

5 réflexions sur “The hunter (saison 1)

  1. Pingback: The hunter (saison 2) | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s