Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages (tome 1)

Je voulais un peu de légèreté dans mes lectures et j’ai donc jeté mon dévolu sur un Italien, tueur à gages et une mère célibataire à l’insulte facile 😂. Je ne vais pas tourner autour du pot longtemps, j’ai adoré ! J’ai le tome 2 qui m’attend sagement dans ma liseuse ♥.


Et si votre nouveau voisin vous faisait du gringue ?


Le prince charmant existe !De quoi ça parle : Moi, c’est Robyn, jeune mère célibataire au langage fleuri, maladroite et tatouée. Politiquement incorrecte et fière de l’être ! Le seul prince charmant auquel je crois est le héros du conte que je lis à ma fille tous les soirs. Mon ex a failli me démolir et jamais plus je ne laisserai un homme me briser. Je jongle entre mon travail de barmaid et de tatoueuse pour joindre les deux bouts. Ma princesse et moi, c’est nous deux contre le reste du monde ! Donc, je ne succomberai pas aux beaux yeux turquoise du grand ténébreux solitaire qui s’est installé dans l’appart juste en face de chez moi.
Je ne marcherai pas dans une crotte de chien devant lui du pied droit.
Je ne me vautrerai pas à ses pieds en me demandant si je n’ai pas oublié d’enfiler une culotte sous ma robe. Et bien sûr, je ne le frapperai pas au visage avec une courgette génétiquement modifiée. N’empêche, le mystère qui auréole ce superbe spécimen italien m’attire irrésistiblement, même si la plupart du temps, il est profondément antipathique et indéniablement glacial. C’est grave docteur ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Dire que je suis tombée sous le charme de Valentino serait un doux euphémisme, car, au-delà de son physique de rêve (c’est quand même un mec Échelon cinq ! 🤤), il vole au secours de ses voisines en détresse et ce peu importe qu’elles soient nymphomane ou mère célibataire. Alors que dire 1) Valentino Massari, ou Valentin Laurent, c’est selon votre degré d’intimité 😉, est un homme méthodique qui s’impose un code de discipline stricte dans le cadre dans son métier : pas d’alcool, pas de distraction, pas d’attache mais tout ça pourrait bien voler en éclats lorsqu’il rencontre (grâce à son chien) sa nouvelle voisine tatouée. En attendant de perdre les pédales à cause de la jeune femme, c’est un homme avec un métier peu orthodoxe : tueur à gages. Oui, il tue les gens pour de l’argent et si cela peut se faire avec une arme à feu (histoire de protéger son joli petit cul 🤤) c’est encore mieux. Lui et son cousin sont connus dans le métier et craint à tel point que certains sont prêts à mettre un contrat sur leurs têtes pour voir les Massari six pieds sous terre. Mais dans la vie de tous les jours, Valentino est plutôt un homme casanier qui déteste faire ses courses et les femmes qui jactent tout le temps, à moins que cette dernière ne soit tatouée et s’amuse un peu avec lui de balcon à balcon. Sauf que Valentino ne peut ni tomber amoureux, ni donner son cœur, ni rien faire car c’est un put**n de menteur 🤫. Alors certes, il ment pour la bonne cause mais quand même. Va-t-il prendre le risque de tomber dans les bras de sa voisine ? 2) Robyn Lewis est une mère célibataire au langage fleuri (grâce à elle, vous allez forcément apprendre de nouvelles insultes 😂). Elle a deux boulots qu’elle adore et élève seule sa petite fille, Anya. Elle vit avec plusieurs voix dans sa tête qui se chamaillent beaucoup, dit ce qu’elle pense et insulte le premier conn**d qui ne mate pas ses seins, mais si elle est devenue cette femme haute en couleur, c’est parce qu’elle a réussi à se relever d’un passé douloureux qui l’oppressait. Depuis, elle a tiré un trait sur le prince charmant même s’il a un accent italien et lui susurrer des tonnes de choses au creux de l’oreille. Mais Robyn pourrait avoir besoin de son voisin musclé car son passé s’apprête à lui faire un petit coucou pas du tout amical. Elle compte protéger sa fille coûte que coûte mais les problèmes ne viennent pas toujours des gens que l’on pense … 3) Jacqueline Lawas, dit Lili, est la voisine de palier deLeprincecharmantexiste Valentino (oui, je préfère son vrai nom). Sous ses airs de petite mamie toute douce se cache une vieille à la peau dure avec une langue de vipère. Elle a une libido qui ferait pâlir tous les ados de la terre et elle ne se prive de rien en matière d’homme, quitte à faire limite dans le harcèlement 😂.  Mais une fois que vous avez réussi à apprivoiser la veille chouette, elle se montrera aux petits soins pour vous et ce n’est pas sa Robynette qui dira le contraire. Mais attention, la vielle a toujours un point d’avance sur vous et pourrait bien vous mettre sur une fausse piste (et pour le coup, c’est Val qui ne dira pas le contraire). 4) Anya Lewis a six ans et est une vraie manipulatrice en herbe.  Elle obtient tout ce qu’elle veut de n’importe qui. Sa douceur et sa joie de vivre vont de paires avec celle de sa mère. Futée comme elle est, elle est en train de récolter un sacré pactole grâce aux gros-mots de sa mère, le pot à jurons se remplit à vue d’œil.

Avis : Nom d’un macaroni j’ai tout aimé : les personnages principaux, les secondaires qui ont aussi un pète au casque, les dialogues déjantés de Robyn et Nina (sa meilleure amie), les litres de baves et autres substances poisseuses que perd Robyn tout au long de cette histoire. La complicité mère/fille et ce courage dont fait preuve Rob malgré les épreuves. Elle a su s’entourer de bonnes personnes qui ne pensent qu’à son bonheur (bon, certes Nina pourrait facilement être jalouse) et cette attirance entre les deux voisins. Aucun ne veut de sentiment, de dépendance mais c’est bien connu, l’amour vous tombe dessus comme un pavé un jour de manif sans qu’on ait eu le temps de voir arriver (oui, j’en conviens la comparaison est bizarre ). Cependant, ne pensez pas qu’il n’y a pas une vraie histoire, sous le ton léger se cache des sujets de société importants comme la violence faite aux femmes, la culpabilité et le pardon. Alors oui, l’héroïne est exubérante (et c’est pour ça qu’on l’aime), Valentino est un mec qui ne sait pas ce qu’il veut, Lili est une dévergondée qui va vous donner envie de lui ressembler en vieillissant, Giacomo (le cousin de Val) est le cliché Italien mais purée que ça fait du bien une lecture comme ça ! On se marre toutes les dix secondes, on se fait une place dans le coin des filles pour mater les mecs et on en redemande ! J’ai hâte de lire le second tome de cette histoire car quand le petit chaperon rouge rencontre le grand méchant loup, on ne sait plus qui doit bouffer l’autre ! A lire de toute urgences !

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

4 réflexions sur “Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages (tome 1)

  1. Pingback: Amour, flingues et macaronis (tome 2) | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s