Siempre Cuba (tome 2)

Si les températures commencent à baisser chez nous, il suffit de lire le tome de “Siempre Cuba” pour ressentir une augmentation grandissante. J’avais hâte de retrouver Ethan et Cris pour de nouvelles aventures !
Un grand merci à Théa, Nisha et caetera, pour ce nouveau service presse 😘


Et si tout était à refaire  ?


Siempre CubaDe quoi ça parle : Après le départ d’Ethan pour les États-Unis, Cristina, ne pouvant abandonner son pays et sa famille, est restée à Cuba. Les jours passent et la séparation, douloureuse, laisse un vide en chacun d’eux. Malgré le téléphone qu’Ethan lui a donné, Cristina ne peut le joindre. Tout ce qu’elle gagne sert à aider sa famille et elle n’a pas les moyens de payer un forfait téléphonique. Finalement acceptée dans un programme liant Cuba et les États-Unis, elle apprend qu’elle va pouvoir étudier deux ans à l’université de Miami. Miami… la ville où vit Ethan… Va-t-elle le retrouver ? Et si oui, comment va-t-il réagir alors qu’il est resté huit mois sans nouvelles ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Fini les chaleurs oppressantes de Cuba et bienvenue dans l’immense ville de Miami. Si les débuts sont un peu compliqués pour Cristina, petit à petit, elle va prendre ses marques, retrouver un peu les valeurs de son pays et se faire de nouveaux amis … Alors que dire 1) Cristina Pelayo a décidé de se donner toutes les chances pour faire ce quelle a toujours voulu : reconstruire Cuba. Pour cela, elle a accepté de partir deux ans de son île d’origine pour aller étudier le génie civil à Miami, la ville d’Ethan. Mais loin de sa famille et de sa meilleure amie, la jeune femme n’a plus aucun repère. Elle, qui faisait tout à pied, réalise que la ville dans laquelle elle va étudier est trop grande, trop polluée et que les préjugés ont la vie dure. Mais cela n’est rien comparé à ce qu’elle ressent quand elle le revoit. Il a repris des muscles, son sourire est toujours celui qui fait accélérer son pouls… Bref, elle est dans la mouise car si elle est revenue en partie pour lui, elle ne sait pas quoi faire avec lui ! Elle sait qu’elle va devoir repartir, car cet échange d’étudiants n’est qu’un simple tremplin pour elle. Son cœur et sa raison vont se livrer une bataille sans merci et elle va devoir résister à l’attraction toujours bien présente avec le Yuma. Cris a des principes et il est hors de question qu’elle y déroge.  Elle a beau lutter contre Ethan, lui n’a pas dit son dernier mot et pourrait utiliser tout son savoir-faire pour la faire craquer. Va-t-elle pouvoir résister à la tentation ? 2) Ethan Hammond a décidé de se racheter une conduite. Depuis son retour de Cuba, il bosse sans relâche pour devenir physiothérapeute, une façon de concilier sa passion pour le sport avec ses études. Cela lui permet aussi d’oublier un peu la souffrance du manque de Cris. À chaque appel, SMS, il espère que la jeune femme lui donne signe de vie mais rien n’arrive, alors, il reprend sa vie d’avant (sans les excès) et avait presque fini par abandonner tout espoir de la revoir ! Mais lorsqu’un dimanche de match il l’aperçoit, son monde vacille, car si Ethan a décidé d’arrêter de déconner, il a aussi pris la décision de tourner la page de cette histoire avec sa cubaine pour une jeune femme qui lui convient mieux (vous n’arriverez même pas à la détester, je vous le jure, j’ai essayé😆). Cependant, il ne compte pas lâcher Cris comme ça. Il pourrait nous faire croire qu’il essaie juste de lui renvoyer l’ascenseur, après tout, elle a été là dans son pays, à lui d’en faire autant pour elle ici, mais on sent qu’Ethan est toujours chamboulé par la Cubaine, ses gestes et ses attentions ne trompent pas. Mais il plie sous le poids de son avenir tout tracé, des attentes de sa famille vis-à-vis de son retour et du bien qu’apporte sa relation avec Addi. Va-t-il choisir sa famille ou la femme qui l’aime ? 3) Ali est la co-locatrice de Cris et sera la personne qui remettra Ethan dans sa vie. S’il y a des secrets entre les deux jeunes femmes, Ali fait tout pour que sa nouvelle amie se sente chez elle. Certes, elle ne peut pas faire grand-chose contre les attaques racistes et misogynes mais elle peut se montrer présente auprès de la jeune cubaine. La colombienne cache son passé comme une mère protège ses petits. Mais une fois que l’on sait ce qu’elle fait de ses nuits, on s’inquiète, parce que même si elle aime la musique trop criarde et trop forte, on s’attache à elle (tout comme tous les autres). 4) Mike est l’un des meilleurs potes d’Ethan (mais cela pourrait bienextrait_SiempreCuba changer 😉). Il est l’archétype du gendre idéal : Beau, poli, prévenant, respectueux, pas lourd et surtout il ne saute pas sur tout ce qui bouge. Ajoutons à cela qu’il a le cœur sur la main et qu’il n’hésite pas à donner de sa personne (au sens figuré) pour aider les autres et il pourrait rapidement devenir un bon ami pour Cris. Car s’il comprend tout de suite pourquoi son pote est raide dingue de la jeune femme, il sera présent quand celle-ci est perdue dans ses émotions.

Avis : Si j’ai pris plaisir à retrouver Cris et Ethan et à faire la connaissance des amis d’Ethan, une chose m’a chagriné. J’étais un peu comme Cris, je ne savais pas à quoi m’attendre pour ce second tome mais j’avais des espérances, qui certes reviennent petit à petit mais si j’ai aimé le fait qu’Ethan ait repris sa vie en main et qu’il ne minimise pas ce qu’il a fait, j’ai moins apprécié le fait, qu’encore une fois, ce soit lui qui prenne les devants. Certes, c’est lui qui est dans une relation, mais Cris n’arrive pas à se mettre d’accord avec elle-même et son comportement pourrait le blesser (oui, j’aime beaucoup la douceur d’Ethan, sa gentillesse, ses attentions…). Nous avons une multitude de personnages. Alors oui, j’aurais pu vous parler de Steve, un autre copain d’Ethan mais son comportement de petit con m’a saoulé 😂. Il y aussi Ambrosio, qui m’a fait mal au cœur par sa résignation, sans oublier, tous ceux qui tentent la main à Cris, comme Carlota. Cette femme lui donnera bien plus qu’un emploi,  elle lui montrera que la bonté et la gentillesse n’ont pas déserté ce monde. Autre point que j’apprécie est que le début d’une situation soit vécu par l’un et ensuite raconté par l’autre (euh suis-je claire ? 🤔). Tout comme le premier tome, Cris et Ethan doivent (re)trouver leurs marques. Pendant des jours et des semaines, ils n’ont eu aucun contact et se retrouvent du jour au lendemain sur le même campus, à fréquenter les mêmes personnes. Pas facile pour Ethan qui avait fini par décider d’avancer. Si les problèmes sont bel et bien terminés pour Cris, elle n’en a pas fini avec la bêtise humaine. Depuis qu’elle s’est fait la promesse de ne plus être une victime, elle ne tolère pas qu’on s’en prenne aux gens à qui elle tient, quitte à devoir casser la gueule de quelques connards. Encore une fois, la plume de l’auteure nous entraîne dans une belle histoire, où il faut se battre contre les préjugés et pour obtenir ce que l’on souhaite le plus au monde. On passe par un tas d’émotions. Oui, Cris et Ethan viennent de deux mondes différents mais ils restent avant tous des humains avec des sentiments, cela devrait suffire non ?

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)Découvrez mon avis sur “Cuba libre” (tome 1)

 

 

2 réflexions sur “Siempre Cuba (tome 2)

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

  2. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s