Campus drivers – Bookboyfriend (Tome 2)

Si j’ai beaucoup aimé l’histoire de Lois et Lane (tome 1), je dois dire que j’ai adoré découvrir Donovan. Enfin un homme qui comprend mon besoin de stabiloter les livres 😍. Je me suis beaucoup amusée avec cette lecture que je vous recommande ! Ne serait-ce que pour les petits clins d’œil à tout ce qui fait notre quotidien de lectrices passionnées.
Un grand merci Célia, Fyctia pour ce nouveau service presse.


Et si tendre la main vous ouvrait les yeux ?


De quoi ça parle : Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des cœurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait. Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué ! S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

Risque de spoiler si vous n’avez pas lu le premier tome
Ce que j’ai aimé … ou pas … : Avec la fin de ouf du premier tome, j’étais impatiente de retrouver les Campus Drivers. J’étais tellement “stressée” qu’avant de lire la fin, je me suis jetée sur le prologue (je ne vous dirais rien !). Alors que dire 1) Donovan est le capitaine de l’équipe de basket et a toujours profité de son physique avantageux. Les Campus Drivers lui offrent tout un panel de nana, prête à crier Donnyyyy à la moindre occasion. S’il y a encore quelques mois, cela lui convenait parfaitement, l’été va lui donner envie de changer. Il vivait selon un précepte bien personnel : “Ce que Donovan veut, Donovan l’obtient” 🙄, peu importe les dommages collatéraux et la réputation d’égoïste qu’il se traine. Cependant, tout ça c’est ter-mi-né ! Il veut devenir le meilleur petit ami et surtout montrer qu’il n’est pas centré sur sa petite personne. C’est donc naturellement qu’il se tourne vers la fille qui ne lit que des romances : Carrie. S’il obtient son aide à l’usure, il prend beaucoup de plaisir à la taquiner. Oui, il est prêt à lire des romances. S’il tolère les torses nus sur les couvertures, il préfère lire les scènes de sexe, mais en bon élève, il prend des notes et essaie de mettre en pratique ce que sa love coach lui apprend, quitte à le faire devant elle. Au fil de leurs rencontres, il s’aperçoit qu’il aime passer du temps avec elle, même si elle est capable de foudre en l’air son ego, mais prend-il vraiment conscience de ce que cela signifie ? 2) Carrie est l’ex-colocataire de Becca et de Lois. Si elle ne comprend pas pourquoi Donovan vient la trouver, elle sait parfaitement lui montrer le dégoût qu’elle ressent par rapport à lui. Certes, elle ne le connaît pas vraiment mais elle voit comment il se comporte. De toute façon, la lectrice est plus intéressée par ses histoires fictives que par celle de ses congénères. Elle voue un culte à ses livres, ne tolère pas qu’on les abimes, encore moins qu’on les mutile 😱. Si elle a des échanges avec les membres de son club de lecture et ses colocs, elle n’a pas vraiment d’autres interactions sociales et ne cherche pas l’amour. Elle a vu ce qu’il faisait quand il était vécu à sens unique et il est hors de question qu’elle le vive. Elle se protège de tout, ne parle ni de ses parents, ni vraiment de ses études. Carrie est piquante et n’hésite pas à rembarrer les gens pour qu’ils ne prennent pas trop de place dans sa vie. Malheureusement, Donovan est aussi têtu qu’elle. Mais est-elle vraiment prête à prendre le risque d’être blessée ? 3) Amelia est la sœur de Don et la personne pour laquelle il veut changer. Quand leurs parents ont divorcé, elle est partie vivre avec sa mère à Washington. Si, quand elle était petite, elle a toujours collé son grand frère, depuis quelques années, elle le tolère à peine. Elle le fusille du regard, ne lui parle que lorsqu’elle est obligée. Quand elle lui dit enfin le pourquoi du comment, et surtout quand elle lui décrit la façon dont elle le voit, le basketteur tombe de très haut. Une seule personne va la (menacer) forcer à donner une seconde chance à son frangin. Lors d’une soirée, elle va pouvoir échanger avec Donovan et faire la connaissance de tous ceux qui gravitent autour de lui. Il se pourrait même qu’elle trouve une bonne raison pour revenir plus souvent auprès de son frérot 🤫.

Avis : J’ai adoré ! J’adore cette bande de potes qui tombent amoureux de nanas complètement cinglées 😄. De réparties bien placées à un ego en berne, la fin arrive beaucoup trop vite ! Comme le précédent tome, nous n’avons pas une, mais deux histoires dans ce livre (je ne dirais rien de plus !). Encore une fois, les Campus Drivers s’apprêtent à faire une place à une femme dans leur bande et quelle nana ! Elle les met en boîte, leur montre que leur charme n’agit pas sur elle et ne cache pas son agacement de devoir passer du temps avec eux. Carrie est une jeune femme qui vit avec un passé qui la pèse. Si ce n’est pas elle qui a vécu une séparation douloureuse, elle en vit les conséquences. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’enferme dans ses livres où tout se finit bien. Très vite, on s’aperçoit qu’elle est un peu enfermée dans une sorte de bulle où la solitude pourrait bien être sa meilleure alliée. Si elle réalise trop tard que son mode de fonctionnement l’empêche de réellement vivre comme elle le veut, elle va tout faire pour réparer ses erreurs … Donovan m’a tout de suite plu ! Il est le type même du mec arrogant, mais perd de sa superbe quand sa petite sœur lui dresse son portait pas très flatteur ! Après ça, il veut changer, quitte à traquer Carrie. J’ai adoré leurs échanges tantôt électriques, tantôt sensibles. Don a l’habitude de tout dire à Lewis et pourtant c’est bien auprès de la seule fille qui le déteste qu’il se confie. Au fil des pages, on le voit évoluer, se poser les bonnes questions, et même si, comme Lane, il va avoir besoin d’un coup de main pour ouvrir les yeux, lui a perd de tout perdre. Peur que Carrie disparaisse de sa vie du jour au lendemain s’il se met à mettre des mots sur leurs “relations”. Si chacun prenait tout à la légère, petit à petit, ils se mettent à prendre une place plus importante dans le quotidien de l’autre. Chacun sait comment va réagir l’autre et les petites piques laissent place à quelque chose de plus intimes… Carrie décide de sortir un peu de ses livres (elle fera même la connaissance des grands-mères jumelles 😉). Je vais m’arrêter là mais sachez que vous allez beaucoup sourire, vous dire « Mais qu’est-ce qu’il peut être bête » et qui sait, peut-être que comme Don et Carrie vous aurez envie de faire des lectures communes avec votre moitié.

@ très vite entre deux chapitres
Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)découvrez mon avis sur “Supermad” (tome 1)

3 réflexions sur “Campus drivers – Bookboyfriend (Tome 2)

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s