Campus drivers – Supermad (Tome 1)

Si la cloche de la rentrée vient de retentir, pas de panique, les Campus Drivers pourraient la rendre plus intéressante. J’ai adoré cette lecture et ai vraiment hâte de me glisser dans la voiture des autres drivers.
Un grand merci Célia, Fyctia pour ce nouveau service presse.


Et si l’heure des résolutions avait sonné ?


De quoi ça parle : L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.
Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ?

Ce que j’ai aimé… ou pas … : Quand quatre jeunes et beaux garçons décident de mettre en commun leurs cerveaux, cela donne une application et la garantie d’un retour en sécurité pour toutes les demoiselles. Alors que dire 1) Lois Hogan, ou Cœur brisé pour les intimes, est une guignarde de compétition (c’est mal de sourire de ses mésaventures ? 😁). En quelques jours, elle se fait larguer par Kirk, son mec depuis ses 14 ans, l’endroit où elle comptait dormir brûle, il n’y a plus aucune chambre universitaire de libre et le mec qui lui prête son canapé est détestable… Bref, Lois va verser un nombre incalculable de larmes. Cependant, après s’être mis un coup de pied aux fesses, elle décide de relever la tête et de tout faire pour reconquérir celui qui l’a foutu à la porte et ainsi quitter son statut de squatteuse. Pour l’aider dans sa mission, elle va pouvoir compter sur Rebecca et deux incontinentes (lisez, vous comprendrez). L’étudiante a toujours fait sa vie en fonction de son ex-petit ami, d’ailleurs, si elle se retrouve en première année de kinésithérapie du sport, c’était pour pouvoir aller dans la même fac que l’être aimé… mais les choses ont changé sans qu’elle s’en rende compte. Au contact de Lane, elle va sortir de sa chrysalide pour devenir une femme qui fait ses propres choix et envoie des piques dès qu’elle en a l’occasion. En plus, fait non-négligeable, elle fait la rencontre de cette bande de copains qui l’inclus dans leurs soirées. Si elle se fait détester par la moitié des femmes qui aimeraient mettre un Drivers dans son lit, elle suscite enfin de nouveau l’attention de son ex… 2) Lane O’Neill, ou Laaaaneyyyy, adore la vie en fac. Il entre en troisième année de cursus d’écriture audiovisuelle, a conçu avec ses meilleurs potes une appli qui cartonne (et lui donne des nanas à foison) et peut rentrer tous les soirs au calme dans son appartement. S’il vit seul s’est pour une bonne raison, mais le destin a décidé que sa solitude avait assez durée. Avec l’aide de ses amis, il se voit accorder l’asile à une nana qui ne fait que dormir sur son canapé ou pleurer. Si au début, la colocation le gonfle, au fur et à mesure des piques reçues, il se met à apprécier cette routine. Si ça lui fout les boules de voir Lois se plier en quatre pour plaire à son mec, il va tenter de lui filer un coup de main (qui mieux qu’un mec pour savoir comment en fonctionne un autre ?). Cependant, il a beau apprécier de plus en plus sa colocataire, il n’arrive pas à lui dire la raison pour laquelle elle doit rester sur son canapé et non pas s’installer. Lane est un handicapé des sentiments, il n’arrive pas à dire ce qu’il ressent. Il préfère taper là où ça fait mal quitte à devenir celui qui fait pleurer et perdre celle qui lui fait oublier les raisons de sa solitude. 3) Carter est le seul des quatre garçons à ne pas être en fac. Il est le meilleur ami de Lane et son associé dans l’écriture de scénarios particuliers 😁. Lorsqu’il a une idée, il l’appelle donc pour lui en faire part, et ce, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Il débarque sans prévenir, fait des petites réflexions sur cette colocataire non-désirée et n’hésite pas à mettre son pote au pied du mur. Tout comme Lane, Carter était présent lors de l’accident et après, mais, contrairement à son pote, il a décidé de continuer à vivre, pas en oubliant mais en avançant. Il se pourrait même qu’il trouve la femme qui fera accélérer son cœur.

Avis : J’ai adoré 😍 ! La bande de mecs qui profite de la vie, leur amitié à toutes épreuves. Les rencontres fortuites qui ajoutent des scènes assez cocasses. La malchance de Lois et le fait que Lane adore lui faire remarquer. La complicité qui s’installe petit à petit entre les deux colocataires sans que personne ne sache quand cela a eu lieu. Le gros plus de cette histoire est qu’elle pourrait nous arriver (si nous faisons notre rentrée en fac 😉). Car ici, pas de reluquage en règle toutes les deux minutes. Lane ne veut pas de femme dans sa vie (en tout cas, pas la même tous les jours) et Lois est toujours amoureuse de son ex. Alors, au lieu de se tourner autour, ils se chamaillent et deviennent amis. Ainsi, la bande de mecs accueille une femme et la traite comme leur égal (comprenez, qu’il lui mette la honte comme il le ferait avec un autre 🤣). Oui, la romance est en arrière-plan mais au vu des sentiments de Lois, cela n’aurait pas pu être autrement. Par contre attention, une fois que la passion éclate, cela vient très vite caliente. Ici, on met en avant l’amitié avant tout ! On découvre aussi les autres copains de Lane. Je me suis beaucoup amusée avec les Campus Drivers et leur façon de se montrer qu’ils tiennent les uns aux autres. C’est le souci avec les amis, ils savent pointer vos points faibles 😁 et ne vous lâche pas quand vous essayez de vous débiner. J’avais un peu peur qu’on nous propose une Lois qui se laisse marcher sur les pieds, mais très vite, on s’aperçoit qu’elle a du caractère et, limite, qu’elle ne le savait pas. Avec Kirk, elle n’était que douceur et se calait sur ses envies, tout en oubliant qu’elle pouvait être une personne à part entière avec ses propres envies. Avec Lane, elle est cette personne, elle dit ce qu’elle pense, fait ce qu’elle veut quand elle veut. J’ai beaucoup aimé sa famille. Lane est un homme qui n’arrive pas vraiment à tourner la page et il m’a touché plus d’une fois, car, il ne sait pas vraiment comment dire les choses. Il adore la pousser à bout et est rarement déçu par ses réactions. Cependant, il peut parfois paraître un peu lunatique : distant tout en étant gentil et son manque de communication pourrait bien lui causer quelques soucis. Bref, vous l’aurez compris, ne passez pas à côté de cette histoire. D’ailleurs, j’ai hâte de découvrir les deux autres tomes de cette série qui paraîtront les mois suivants.

@ très vite entre deux chapitres
Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

6 réflexions sur “Campus drivers – Supermad (Tome 1)

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

  2. Pingback: Campus drivers – Bookboyfriend (Tome 2) | I need more books

  3. Pingback: Campus driver – Crash test (tome 3) | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s