The Virgin’s Price

Une nouvelle rubrique fait son apparition sur le blog : AudioBook. Je ne sais pas si vous avez vu passer l’info sur les réseaux sociaux, mais les Éditions Addictives se lancent dans les livres audio 😍 et j’ai donc eu le plaisir d’écouter mon tout premier livre.
Un grand merci à Carole, Éditions Addictives, pour ce nouveau service presse 😘.


Et si la vie prenait un nouveau tournant ?


De quoi ça parle : Elle n’a plus rien à perdre… sauf elle-même.
Heaven a toujours vécu une existence de rêve au sein de la jeunesse dorée de New York. De fêtes déjantées en boutiques de luxe, de brunchs extravagants en vacances paradisiaques, elle n’a jamais eu à se soucier de rien… jusqu’à l’arrestation de son père dans un scandale financier. Les comptes sont gelés, son nom est terni, sa mère se voile la face en dépensant sans compter l’argent qu’elle n’a pas, et Heaven doit brusquement lutter seule pour continuer ses études, survivre et payer les avocats de son père. C’est dans ces conditions qu’elle croise Jude Crawford, arrogant, moqueur, sexy, irrésistible… qu’elle doit fuir à tout prix. Ce n’est pas le moment de se laisser séduire et il ne doit rien savoir de ses secrets inavouables ! D’autant que, accablée de dettes, isolée et désespérée, Heaven se résout à l’impensable : vendre sa virginité aux enchères. Contre toute attente, c’est Jude qui l’emporte. Mais celui qu’elle prend pour son sauveur pourrait se révéler le pire des bourreaux…

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Première expérience d’un livre audio, je me suis donc installée confortablement sous mon plaid, accompagnée d’une bougie, d’un cappuccino et je me suis laissée entraîner dans cette histoire. Je vous parle d’abord de l’histoire, puis ensuite, de mon ressenti de cette nouvelle façon de dévorer un livre. Alors que dire 1) Heaven McAdams, dit H, avait une vie rêvée, faite de sorties spas et restaurants branchés, mais tout a volé en éclats avec l’arrestation de son père. Tous ses biens ont été saisis, ses comptes bloqués et la jeune femme se retrouve dans un quartier pourri, loin de tout, avec la honte que quelqu’un découvre qu’elle n’a plus un sous en poche. Il y a huit mois, elle a découvert qu’elle n’était pas invincible et que l’argent simplifiait grandement sa vie. Elle est devenue experte en excuses bidons pour ne pas suivre ses amies dans leur train de vie effrénée. Maintenant, elle doit tout faire pour trouver de quoi payer les factures, ses études et surtout les avocats de son père. Si elle tente de trouver des boulots classiques, son manque d’expérience va vite lui mettre des bâtons dans les roues, mais pas de panique, elle connaît une personne qui est prête à l’aider (bon, sans attendre une petite commission en retour 😉). Si au début Heaven refuse (et on la comprend), elle se laisse tenter par l’argent gagné “facilement” (enfin, c’est vite dit) et surtout le fait de savoir qu’après une nuit, elle retrouvera sa liberté. Lors d’une soirée qui avait plutôt mal commencé, elle rencontre un crapaud déguisé en prince charmant. Il va la chambouler, lui donner des frissons à des endroits qu’elle ne soupçonnait pas et… la planter ! Quand elle s’aperçoit que c’est lui qui gagne l’enchère, elle pense qu’il est là pour la sauver, mais va vite déchanter. Le destin n’a pas fini de lui remettre sur sa route, sans frottis, frotta mais avec des piques cinglantes. Si la jeune étudiante ne vit pas la meilleure période de sa vie, elle n’en oublie pas son mordant. Elle est attirée autant qu’excitée. Mais si elle a gagné un peu de liberté, elle a aussi gagné quelques problèmes qui pourraient mettre fin à sa future carrière d’interprète au sein de l’Onu. Heaven se sent seule et aimerait pouvoir compter sur la seule personne qui s’amuse à souffler le chaud et le froid. Va-t-elle réussir à sortir la tête de l’eau sans perdre trop de plumes ? 2) Jude Crawford, dit Shark, est un homme mystérieux qui donne l’impression de n’exister que depuis quelques mois, trois pour être précise 😉. Il est pratiquement inexistant sur les réseaux sociaux, mais bossant dans les finances cela ne paraît pas soupçonneux. Il a l’art et la manière de se trouver toujours à proximité d’Heaven. Cependant, s’il a remporté la mise, il veut faire à sa façon et est déstabilisé (durant une nanoseconde) quand la jeune femme prend les devants. Elle veut en finir vite quand lui ne le veut pas. S’il est souvent (toujours ?) condescendant, cassant, il fait des petits gestes de sympathie envers la jeune femme, mais ne serait-ce pas le meilleur moyen pour avoir un peu d’emprise sur elle ? 3) Felicity Parker Bell est une amie de la mère d’Heaven et la femme qui a la solution à ses problèmes d’argent. Si elle fait mine de s’intéresser un tant soit peu à la jeune femme, c’est uniquement pour faire fructifier son business. C’est elle qui organise la “vente aux enchères” de la jeune femme, elle qui fait les photos et surtout elle pioche dans son carnet les invités. Si elle donne l’impression de vouloir protéger la fille de son amie, elle le fait surtout pour être sûre de ne pas se faire arnaquer. Alors, elle concède quelques demandes en souvenir de son amitié avec madame McAdams, car malgré son geste de charité, elle risque très gros si jamais sa petite affaire venait à se savoir …

Avis audio : Je l’avoue, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je n’avais jamais tenté l’expérience car j’avais peur de ne pas ressentir le même plaisir qu’en lisant l’histoire et puis soyons francs, les livres audios restent assez chers. Alors, quand Carole m’a proposé de recevoir l’une de leurs futures sorties, en audio, made home Addictives, j’ai sauté le pas. Et je dois dire que j’ai bien fait ! Une fois les premiers chapitres écoutés, je me suis fait à cette nouvelle façon de découvrir l’histoire. La voix de la narratrice est super agréable et donne vraiment l’impression de vivre l’histoire. Les dialogues ressortent, tout comme le changement de personnage. L’audiobook dure un peu plus de sept heures et si au début, je n’ai pas osé faire autre chose que d’écouter, très vite, je l’écoutais lorsque j’étais en voiture. Cette histoire nous offre le point de vue unique d’Heaven, sauf pour l’épilogue, mais la narratrice nous le précise. Bref, je dois dire que je suis conquise à tel point que je sens que de temps en temps, je vais me laisser tenter.

Avis : Je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette histoire. Si Heaven tâche de ne pas faire comme sa mère, soit dilapider le peu d’argent restant, elle sait aussi qu’elle doit faire bonne figure et continuer à représenter son nom dans les lieux mondains. Alors oui, elle arrange un peu les convenances, emprunte plutôt qu’acheter, porte deux fois la même robe. Après tout, personne n’aurait découvert le pot aux roses si Jude n’était pas toujours dans ses pattes. J’aime aussi beaucoup le fait que même si elle est dans de mauvaises situations, elle ne se démonte pas. Elle ne mâche pas ses mots, rentre dans le lard de tout le monde (bien fait pour Felicity 😂) quitte à dire ses quatre vérités à sa meilleure amie, Vanessa. J’aimais beaucoup leur relation, car, si suite à un événement qui aurait pu mal tourner, les deux étudiantes s’étaient un peu éloignées, se confiaient moins, Vanessa faisait toujours tampon entre H et les autres. Heaven n’est pas une mauvaise personne qui rend tout ce qu’on lui fait subir. Certes, elle perd son sang-froid quand elle est en présence de Jude, mais qui ne le fera pas ? Il est toujours à jouer au bon Samaritain pour la planter par la suite. Une fois, ça passe, mais à partir de deux, cela devient énervant surtout quand elle veut vraiment lui donner ce qu’il a acheté. Lui, je dois dire que je n’ai rien vu venir ! Quand j’ai su, je suis me dis que j’étais au moins autant sous le charme qu’Heaven 😉 et pourtant sous ses airs de mec inaccessible, de temps en temps, on aperçoit ses failles qu’il tente de cacher (parfois, le naturel reprend ses droits). Il a aussi du suspense, même si on sait qui veut quoi, on se demande s’il va l’obtenir. On a une belle histoire d’amitié avec des parias qui deviennent un peu plus au fur et à mesure de l’histoire et tous plein d’autres choses que je vous laisse découvrir. Si la lecture la plaisante, le sujet abordé n’en est pas moins important. Combien d’Heaven a recours à ce stratagème pour faire rentrer un peu d’argent ? Je ne peux que vous le recommander !

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Une réflexion sur “The Virgin’s Price

  1. J’ai déjà lu en audio (c’est bizarre dit comme cela ^^), mais cela est un format que je réserve à des romans que je peux lire sur une longue période, car j’oublie d’écouter ^^ Je suis ravie que ce format t’ait plu et que ce roman t’ai plu également !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s