Breaking the Game

Cela faisait un moment que je n’avais pas bavé supporté des hockeyeurs 🏒. J’avais adoré “Breaking the Ice”, et même si cette histoire se déroule trois ans avant, j’ai beaucoup aimé le petit clin d’œil dans l’épilogue. Si le résumé nous promet une histoire assez calme, je peux vous dire qu’il n’en est rien.
Un grand merci à Orlane, Éditions Addictives, pour ce nouveau service presse 😘.


Et si rien n’était faux ?


De quoi ça parle : Et pourquoi pas un « sexy fake boyfriend » pour relancer sa carrière ?
Gina a tout pour elle : un physique de rêve, une famille aimante et un travail de mannequin qui la passionne. Mais quand elle réalise que sa carrière s’essouffle à cause de son âge, elle commence à douter… Son agent lui propose alors une « solution miracle » : raviver l’intérêt du grand public en se montrant au bras d’un athlète jeune et célèbre. Et il a LE parfait candidat en tête : Thomas Gatineau, hockeyeur professionnel, qui aurait lui aussi bien besoin de redorer son image. Ils ont tous les deux intérêt à jouer les faux petits amis, mais faire semblant devant une horde de paparazzi n’est pas toujours facile, surtout quand les sentiments s’en mêlent ! Et si entre la séduisante effrontée et le hockeyeur que rien n’arrête, le jeu ne faisait que commencer ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Je dois avouer que j’ai totalement craqué pour Thomas. Ce mec avec un moral d’acier sur la glace va connaître une baisse de régime dans sa vie personnelle, mais pas de panique, son agent et sa famille veillent au grain. Alors que dire 1) Très jeune, Gina Rezzi, dit Gigi, a tout abandonné pour devenir mannequin. Quelques années plus tard, sa carrière est sur le déclin à cause de son âge. Si elle est prête à se battre et montrer que la trentaine ne l’empêche pas de faire ce pour quoi elle est payée, les contrats s’amenuisent de plus en plus. Heureusement, elle peut compter sur ses frères, et plus précisément Leandro, pour trouver LA bonne idée. Si elle n’a rien à perdre, elle est d’abord réticente à rencontrer cet homme plus proche du bûcheron que du hockeyeur. Elle ne le connaît pas (au grand dam de ses frères) et n’a pas besoin d’un homme pour relancer sa carrière (on est au vingt-et-unième siècle me*de !). Malgré tout, elle décide de faire sa connaissance et même si rien ne se passe comme prévu, elle se prête à jeu des faux-semblants. Petit à petit, elle remarque que ce qui est dit sur son faux petit-ami est loin d’être la vérité et leurs interactions se font de plus en plus naturellement. Cependant, la jeune femme n’a pas du tout dit à Thomas et sa situation pourrait devenir rapidement dangereuse. 2) Thomas Gatineau, dit Big G, aurait pu être flic comme son père et son frère. Cependant, il a préféré chausser les patins pour embrasser une carrière de hockeyeur. Son physique et son salaire de sportif de haut niveau attisent la convoitise et il va le réaliser à son insu. Celui, qui a toujours fait en sorte que sa vie personnelle reste dans la sphère intime, va pâtir d’une mauvaise réputation suite à quelques révélations fracassantes. Dépité, blessé, il préfère ne pas répondre et partir passer ses vacances dans sa ville natale où les personnes qu’ils côtoient le connaissent réellement. S’il reprend petit à petit du poil de la bête grâce à sa famille, un coup de fil de son agent va changer la fin de sa pause estivale. Tom répond toujours positivement quand quelqu’un a besoin de son aide, alors quand son agent lui propose un arrangement pour relancer la carrière d’une mannequin plutôt jolie, il ne peut pas vraiment refuser. Cependant, Big G est un cœur tendre, un homme doux et attentionné qui risque de perdre bien plus que sa réputation dans cette histoire. 3) Leandro Rezzi est le frère jumeau de Gina et surtout son agent. D’ailleurs, c’est au cours d’une soirée mensuelle en famille, qu’il a la brillante idée de ce faux couple. Pour lui, le deal est simple : Gina et Thomas ont besoin l’un de l’autre pour redorer leur image. Il n’y a pas de risque étant donné que sa sœur ne trouve pas attirant le hockeyeur. S’il est au courant des tourments de Gina, il n’aime pas trop voir le rapprochement des deux faux-amoureux. Lui et sa sœur ont ce besoin de se voir pour aller bien et là, elle pourrait faire appel à un autre en cas de pépin.

Avis : Je ne vais pas vous mentir, je l’ai lu en une journée ! J’ai tout aimé : Les rapports familiaux super importants pour nos deux protagonistes, les cafouillages des premiers rendez-vous, les petits tweets parsemés au fil des chapitres …. Si je m’attendais à une histoire plutôt tranquille, qu’elle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert ce que vivait Gina 😱 (bien sûr, je ne vous dirais rien !). À partir de là, l’histoire prend un tournant plus grave. Fini la légèreté des rencontres orchestrées et bonjour l’angoisse. Cependant, rembobinons un peu. Gina a besoin de faire parler d’elle pour récupérer quelques contrats, car dans notre société actuelle, passé trente ans, un mannequin est bon à jeter à la poubelle 😢 (je ne préfère pas me lancer dans ce débat !). Lors d’une soirée avec ses quatre frères, chacun y va de sa petite idée pour trouver la recette miracle et c’est tout naturellement Leandro, son frère, mais également agent, qui lui propose une fausse relation avec l’une des stars des Rangers. Si elle ne saute pas de joie, elle veut bien rencontrer ce mec qui n’est pas plus à l’aise avec cette idée. Thomas est blessé par les révélations faites dans la presse à scandale. Si son coach et son agent lui interdisent de commenter, il profite donc de la saison estivale pour se reposer auprès des siens. Le sportif a la main sur le cœur et fait toujours tout pour aider ceux qui en ont besoin. Alors quand son agent lui passe un petit coup fil, et même s’il n’est pas vraiment chaud, il accepte le deal de devenir le faux-petit-ami de Gina. Il n’a pas grand-chose à perdre étant donné qu’il n’est pas prêt à s’engager dans une nouvelle histoire. De rencontre en rencontre, leur complicité s’intensifie, mais ni l’un ni l’autre ne veut faire le premier pas. Après tout, ils n’habitent pas la même ville et puis chacun utilise l’autre. Tom ne veut pas non plus donner l’impression d’abuser de la situation, Gigi n’est pas au meilleur de sa forme et il lui a promis de lui venir en aide… Je m’arrête là ! J’ai aimé redevenir supportrice des Rangers, retrouver la complicité de cette équipe qui m’avait tant plu, et ce même si nous n’avons que quelques matchs. Les hockeyeurs se serrent les coudes sur et en dehors de la glace.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)Découvrez mon avis sur “Breaking the Ice

2 réflexions sur “Breaking the Game

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s