The Four Wingmen of the Apocalypse – Romeo (tome 2)

J’étais impatiente de découvrir ce qui se trouvait derrière la force tranquille de Romeo et que dire … On flirte avec le coup de ♥. La famille est le premier soutien que chacun devrait avoir dans sa vie, sauf que ni Romeo, ni Nadia n’ont vraiment pu compter sur elle. Chacun compte bien conserver son secret inavouable, mais c’est bien connu, tout ne se passe pas toujours comme nous le souhaitons.
Un grand merci à Kentin Jarno pour le service presse 😙.


Et s’il était temps de vous libérer ?


De quoi ça parle : Une romance sexy, atypique et envoûtante.
À l’université de Yale, les quatre Wingmen of the Apocalypse sont les rois du campus.
Romeo, le gentleman du groupe, intrigue tout le monde avec son flegme et ses sourires mystérieux. Inaccessible, ténébreux, insaisissable… avec de tels atouts, elles sont toutes à ses pieds. Et s’il n’était rien de plus qu’un garçon paumé et désabusé après avoir signé un pacte avec le diable ? Du genre pipelette et joviale, Nadia a l’habitude d’être invisible aux yeux du monde et se retrouve perpétuellement reléguée à la friendzone avec les mecs. Jusqu’au jour où elle décide de prouver ce qu’elle vaut et de sortir de l’anonymat. Et pour ça, quoi de mieux qu’approcher le diable et se plier à ses désirs, dans l’espoir de signer un pacte avec ? Des chemins différents, une quête commune. Et vous savez ce qu’on dit : les ennemis de nos ennemis sont nos amis. Enfin, il paraît. Ça se fait, vous croyez, d’embrasser ses amis avec la langue ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Je vous le dis de suite, je ne vous révélerai rien du secret de Romeo (sadique est mon second prénom 😁). Il y a des blessures difficiles à refermer et Romeo et Nadia en sont les parfaits exemples. Alors que dire 1) Nadia Dane est une binoclarde avec un physique plutôt classique, pour ne rien arranger, elle manque cruellement de confiance en elle. Celle, qui est la troisième dans une fratrie de cinq, a toujours été transparente dans sa famille et n’a jamais vraiment trouvé sa place. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’elle souhaite intégrer les AU-DAC-ES, la sororité la plus en vogue à Yale. Sa mère en faisait partie et en réussissant les épreuves et en intégrant cette fraternité, elle pourrait enfin rendre sa famille fière d’elle. Nadia ne recule devant rien, y met tout son cœur, encaisse les critiques à peine voilées de Carrie (on en parle très vite). Si la clause de confidentialité l’empêche de raconter ce qui se passe chez les AU-DAC-ES, elle peut compter sur le soutien de Léna, sa coloc et Romeo, l’un des membres des Wingmen of the apocalypse. D’ailleurs, elle n’en revient pas que ce beau brun s’intéresse à elle. Si elle se sent bien avec lui, son comportement versatile la décontenance un peu. Se fait-elle des films ? A-t-elle rêvé l’attraction entre eux ? 2) Romeo Campbell suit des études de diplomatie. Est-ce pour cela qu’il doit sa réputation de gentleman au sein des Wingmen of the apocalypse ? Pas vraiment, disons simplement qu’il ne se comporte pas comme les derniers des enfoirés avec ses conquêtes d’un soir. Même s’il ne cherche rien de sérieux (simplement parce qu’il ne peut pas se le permettre), il respecte ses rendez-vous. Celui qui fait toujours preuve de flegme cache en réalité plusieurs facettes qui ne pourront que vous charmer. Il est prisonnier de son secret et s’il l’oublie le temps d’un instant passé avec Nadia, son téléphone lui rappelle qu’il ne contrôle rien. Il se sent redevable, passe de la colère aux questionnements en une fraction de seconde. Il est prêt à tout pour ne pas éclabousser ses familles de sang et de cœur avec cette erreur qu’il regrettera toute sa vie. Malheureusement, il se pourrait que des personnes mal attentionnées soient prêtes à le jeter en pâture afin d’éviter un scandale. 3) Carrie Stevens est la présidente des AU-DAC-ES. Cette année, elle doit intégrer de nouvelles recrues et est prête à tout pour que sa sororité soit meilleure que celle des Apocalypsis. Entre les différentes “épreuves”, elle organise des réunions afin d’instaurer une certaine complicité entre toutes les filles. En fait, c’est surtout un moyen pour affirmer sa supériorité. Malgré tout, parfois, Carrie peut se montrer gentille, voire désintéressée, à moins que ce soit un moyen d’arriver à ses fins…

Avis : Émotionnellement parlant, cette lecture ne vous laisse pas réellement de répit. Nadia et Romeo ont des fêlures à cause de leur famille. Nadia est inexistante. Si elle tente de se faire remarquer, d’emmener la conversation vers ses choix, ils sont balayés par une partie de jeux de société. Seul Jude, son adolescent de frère semble remarquer son trouble. Romeo, quant à lui, tente d’étouffer le sentiment d’infériorité dont lui-seul semble être conscient. Pourtant, on a l’impression qu’il ne manque de rien, il est au top de la mode, s’entend parfaitement avec sa mère et son frère (même s’il n’est pas prêt à se confier), mais cela se corse avec son beau-père (je vous laisse approfondir tout ça). Très vite, on comprend que ce sont ces relations “toxiques” qui ont emmené nos deux protagonistes à faire des choix, peut-être pas très judicieux. Si je ne m’attendais pas du tout à la révélation de Romeo, j’ai été triste pour lui. Triste, qu’il ait honte, alors qu’il n’a pas de raison d’avoir peur du jugement des autres (mais c’est plus facile à dire qu’à faire). Triste de la solitude qu’il a instauré avec ses meilleurs amis. Alors oui, il interagit avec eux, participe aux fêtes, mais il ne peut pas réellement souffler. Il est tellement englué dans ses problèmes, qu’il ne sait plus vers qui se tourner. Il a bien cette petite nana qui le bouscule, qui lui donne envie de tout arrêter pour ne plus avoir à mentir, mais le jugement des autres l’effraie. Alors il n’ose pas vraiment et quand enfin, il compte avancer, son passé se rappelle à lui. Nadia est prête à tout pour briller au sein de sa famille, quitte à s’oublier un peu en rejoignant les AU-DAC-ES. Si elle compte tout faire pour passer les épreuves, certaines se révèlent plus difficiles que d’autres, surtout quand certaines personnes pourraient souffrir à cause d’elle… Grâce à Romeo, on met un pied chez les Apocalypsis, on les découvre un peu plus au quotidien. Je l’avoue, si j’ai hâte de découvrir la vraie signification des initiales de PJ, j’ai surtout hâte de découvrir ce qui tourmente Caleb 🤔.

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)Découvrez mon avis sur “Sacha” (tome 1)

Une réflexion sur “The Four Wingmen of the Apocalypse – Romeo (tome 2)

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s