Boston Belles – The Hunter (tome 1)

L.J. Shen est de retour en France avec une nouvelle série centrée sur l’élite Bostonienne. Quatre tomes pour faire la connaissance d’hommes qui n’ont ni cœur, ni de pitié pour les pauvres âmes vivantes sur terre. Prête à craquer pour les mauvais garçons ?
Un grand merci à NetGalley et, Collection &H, pour ce service presse 😊.


Et si un deal changeait votre vie ?


De quoi ça parle : Arrogant. Provocateur. Irrésistible. 
Dans la vie, Hunter Fitzpatrick a trois priorités  : le sexe, l’alcool et le sexe. Certes, il a peut-être manqué de vigilance en apparaissant dans une sextape qui a été diffusée dans tout le pays. Mais, déjà, on devrait le féliciter pour sa performance. Ensuite, est-ce vraiment grave que l’un des héritiers de la Royal Pipelines Company ait offert au monde le spectacle de sa –  sublime  – nudité  ? Selon son père, oui. Au point que le patriarche lui a posé un ultimatum  : soit il parvient à tenir six mois sans alcool, sans sexe et en se mettant sérieusement à travailler, soit il pourra dire adieu à son héritage. Pour être aidé dans sa traversée du désert de l’abstinence, il sera sous la tutelle de Sailor Brennan, alias l’athlète de tir à l’arc qui candidate pour les prochains JO, alias la fille la plus sérieuse et la plus chiante qui ait jamais existé. J  –  183 avant la libération.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Bienvenue dans la famille Fitzpatrick où l’image de l’entreprise familiale est plus importante que tout. Alors que le cadet fait parler de lui, il est temps d’agir avant que de ternir cette belle image. Alors que dire 1) Hunter Fitzpatrick a un avenir tout tracé. Fils de Gerald Fitzpatrick, propriétaire de la plus grande entreprise pétrolière des États-Unis, il sait que sa place de directeur général lui revient de droit. Enfin, ça, c’était avant que ses performances sexuelles soient exhibées sur internet. Hunter est du genre à faire des vagues dans un monde où il devait faire profil bas. Malgré tout, il y a toujours quelqu’un pour le tirer d’affaire et effacer ses frasques… Sauf que cette fois, son père compte bien le ramener dans le droit chemin en le menaçant de le déshériter. Le deal ? Le jeune homme devait être sobre, abstinent et se mettre au boulot pour les six mois à venir, sinon, adieu vie de luxe 😱 ! Vu qu’une punition n’arrivant jamais seule, Hunter se voit dans l’obligation de cohabiter avec Sailor Brennan, alias la fille la plus sérieuse de toute la planète. S’il pensait pouvoir la manipuler, il découvre une fille au caractère bien trempée. Forcé par la peur de devoir se faire mettre à la porte de sa famille, son emploi du temps des six prochains mois se résume à bosser la journée, étudier le soir et fouiner la nuit. Ajoutons à cela, qu’il apprécie de plus en plus sa colocataire et il pourrait bien se trouver dans une situation inédite … 2) Sailor Brennan sacrifie tout pour être sélectionnée aux prochains Jeux Olympiques. Pour cela, elle s’entraîne tous les jours et ce, malgré ses différentes blessures. Elle veut mettre toutes les chances de son côté pour battre son ennemie de toujours : Lana Alder. L’archère ne sort pas beaucoup et peut compter sur les doigts d’une main le nombre d’amis. Si elle est méfiante lorsque Hunter vient l’aborder pour lui dire qu’ils doivent habiter ensemble, elle voit surtout le fait qu’elle va pouvoir quitter le nid familial. Si son père est “un homme d’affaires respectable, jusqu’à preuve du contraire”, elle n’a jamais fait appel à lui pour l’aider dans quoi que ce soit, mais cela pourrait changer … Au fil des mois, Sailor s’attache à cet homme qui est loin de l’image qui lui colle à la peau. Elle sait qu’il est à l’origine de sa transformation, qu’elle n’est plus obligée d’être seulement une athlète pour réaliser son rêve. Elle peut aussi s’habiller autrement qu’avec des leggins et des T-shirts trop grand pour elle. Elle peut aussi regarder son colocataire dans les yeux sans flancher jusqu’à lui faire perdre la tête 😉. 3) Jane Fitzpatrick est la mère de Hunter. Plus agréable que son mari, elle est surtout la personne la plus effacée de cette famille. Elle ne tient jamais tête à son époux et réalise, sans doute trop tard, qu’elle n’a jamais protégé ses enfants. Si elle vit avec une culpabilité écrasante, elle apprécie l’influence de Sailor sur Hunter (car oui, elle en a bien une !) et est enfin prête à dire la vérité.

Avis : La Royal Pipelines Compagny est une firme familiale qui se transmet de père en fils depuis des générations. Si Cillian (personnage principal du second tome de cette série) deviendra PDG, son frère, Hunter, prendra le poste de directeur général lorsque leur père souhaitera prendre sa retraite. Si cela n’est pas à l’ordre du jour, la place du cadet est plus que compromise. Encore une fois, il est allé fourrer sa langue là où il ne fallait pas. Bien évidemment, cela s’est fait aux yeux de tous. C’est la goutte d’eau qui fait débarder le vase ! Son père lui offre une dernière chance d’arrêter ses conneries. Si Hunter sait qu’il doit faire attention à ses miches (il est surveillé !), il pensait pouvoir soudoyer sa nouvelle coloc, sauf que, pas de chance, elle ne dévie ni du contrat, ni de son objectif. Bien sûr, au fil des semaines, un rapprochement s’opère. Chacun remarquant les petits détails que personne d’autre ne voit, les langues pourraient même se délier … Malgré tout, Hunter respecte les termes du contrat. Il bosse le jour, étudie le soir et pourrait même trouver de quoi occuper ses soirées (rien de sexuel, je vous laisse découvrir cela 😉). J’ai aimé le voir se rapprocher (oui, c’est peut-être un grand mot pour les petits pas effectués) de son frère. On ne va pas se mentir, Hunter a été bousillé par son éducation (son frère n’a pas l’air d’être mieux), mais malgré cela, il a la capacité de protéger les personnes auxquelles il tient, quitte à user de ses poings pour la première fois. Sailor a une obsession, décrocher sa place pour lui JO et elle est prête à tout : s’entraîner sans relâche, négliger son corps, encaisser les remarques de son coach … Elle accepte même les piques de sa principale concurrente ! Heureusement, un connard débarque dans sa vie et va la métaphoriser ! Cela se fera petit à petit, mais elle va réaliser qu’elle est bien plus qu’une sportive et qu’elle peut rivaliser avec ses copines 💪. Elle aime ce qu’elle vit avec Hunter, même si elle sait que tout cela a une date de péremption, elle le défend, le soutien et l’aime pour ce qu’il est vraiment. Fan des mauvais garçons, cette histoire est pour vous ! Car si Hunter évolue au contact de Sailor, il reste le petit con prétentieux qu’il est ! Il jure, détourne toutes les phrases en sous-entendus sexuels, mais surtout, il est prêt à se battre pour ceux qu’il aime. Je me suis amusée de certaines de ses reparties, car monsieur n’a pas l’habitude qu’on lui tienne tête, encore moins par une femme. Oui Sailor est chiante comme la pluie, mais elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il pensait pouvoir la manipuler ? C’est elle qui le mène par le bout du nez ! Je vous laisse faire la connaissance de la famille Fitzpatrick et Brennan. Je suis impatiente de découvrir la suite de cette série.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. Pour info, “The Villain” (tome 2) est sorti le 09/01, “The Monster” (tome 3) sort le 13/02 et “The Wolf” (tome 3) sort le 13/03.

2 réflexions sur “Boston Belles – The Hunter (tome 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s