Hell’s bikers – Bly (tome 1)

Si j’ai pratiquement enchaîné deux histoires de bikers “Six rivers riders” et “Hell’s bikers”, je peux vous certifier que ces deux histoires n’ont qu’en commun les motards. Encore une fois, ce fut un agréable moment de lecture, même s’il y a quelques longueurs, je suis impatiente de découvrir la suite de cette série.
Un grand merci à Jennifer, Évidence Éditions, pour ce nouveau service presse 😘.


Et si la vie vous souriait enfin ?


De quoi ça parle : Ancien marine qui a fait la guerre d’Afghanistan, Bly a intégré les rangs des Hell’s Bikers dont son père est l’un des fondateurs. Depuis son retour, il ne jure que par trois règles : le club, sa moto, et les filles. Tout roulait jusqu’à ce qu’il voie Tessalia, belle et sauvage comme il les aime. Il ne pense qu’à la faire sienne et sera prêt à tout pour en faire sa régulière, mais les apparences peuvent nous aveugler. Sera-t-il prêt à faire face au passé sombre et violent de celle qu’il convoite ?

Ce que j’ai aimée … ou pas … : Encore une fois, Évidence Éditions nous proposent une lecture différente avec des personnes fortes, prêtes à tout pour survivre dans une vie qui ne leur fait aucun cadeau. Alors que dire 1) Tessalia a toujours baigné dans un monde où la violence est renne, rien ne lui a été épargné. Toute petite, elle a vu des choses traumatisantes, a été enlevée puis balancée (il n’y a pas d’autres mots) dans une décharge. Heureusement, dans son malheur, son frère a toujours été à ses côtés (on en parle très vite). Malgré leurs jeunes âges, ils ont réussi à quitter ce monde de crasses et de puanteur pour une nouvelle vie. Après une rencontre qui va changer leur vie, ils trouvent enfin des adultes prêts à les entourer. Tessalia a appris à se battre et à défendre ceux qui lui sont chers. Cependant, elle s’aperçoit qu’il est temps de tourner la page de cette belle aventure et de prendre la direction de l’Idaho. Elle sait que sa vie va enfin prendre un nouveau virage : un logement rien qu’à elle, un nouveau boulot et un homme qui lui fait tourner la tête. Tessalia n’a jamais vraiment eu d’enfance, elle n’est jamais sortie faire la fête, n’a jamais picolé et encore mois ressenti du désir pour un homme. Tout ça, elle s’apprête à le vivre et elle va même se trouver une nouvelle famille de cœur. Quand elle rencontre Bly, elle se souvient des histoires d’Indien que son frère lui racontant quand ils se cachaient pour échapper à la violence. Mais, même si elle tente d’oublier d’où elle vient, une personne de son passé n’a pas oublié ce qu’on lui avait promis et elle risque de devoir faire des choix… 2) Bly est le vice-président des Hell’s Bikers. Il colle parfaitement à l’image type du biker : le mec qui profite de son aura de bad boy pour lever toutes les nanas qu’il veut, jusqu’à ce qu’il voit Tessalia. Cependant, sa mauvaise réputation et certains de ses choix vont le desservir. Bly est un homme que vous n’aimeriez pas croiser un soir dans une ruelle sombre, néanmoins, avec celle qu’il convoite, il se montre patient, respect ses choix et est prêt à attendre. Il développe même un petit côté jaloux qui vous fera sourire. Malgré tout, il n’oublie pas le rang qu’il occupe au sein du MC et est prêt à tout pour protéger les siens, même partir en guerre contrer un cartel. 3) Mani est le frère de Tessalia et le père de Kako. S’il a connu les joies de la paternité alors que lui-même n’était qu’encore qu’un adolescent, il essaie de tout faire pour que son fils ait une meilleure vie que lui. Cependant, on ne peut pas dire qu’il excelle pour le moment, il est souvent absent et son fils ne fait pas toujours les bons choix. Heureusement, on lui propose d’ouvrir son propre garage à Alène, près du MC des Hell’s Bikers. Mani a prouvé son intégrité au club et n’a pas eu besoin de passer par l’étape prospect. Cela sera pour lui l’occasion de se rapprocher de son fils. Cependant, tout comme sa sœur, lui aussi s’apprête à revoir une personne de son passé, la seule femme qu’il a aimé : la mère de son fils. Si ses sentiments sont confus, il ne veut pas lui tourner le dos, même si cela lui apporte plus de problèmes que de réconfort.

Avis : J’ai beaucoup aimé cette lecture, même si tout n’est pas parfait. Cependant, il y a tous les ingrédients pour vous donner envie de tourner chaque page, de découvrir ce qui attend Tessalia et toute sa famille. Il y a beaucoup de personnages secondaires. J’avoue que, par moments, j’étais un peu perdue (je n’ai aucun mémoire des prénoms), heureusement, nous avons une description de tout ce petit monde à la fin du livre. On sait qui est qui et qui connaît qui, plutôt malin, cela m’a clairement sauvé quand le cartel est venu s’ajouter à nos bikers. Autre petit problème, nous avons parfois des répétitions. Ce qui est dommage est qu’on n’apprend pas plus d’informations lorsque les informations sont répétées. Le gros plus de cette histoire est clairement qu’on n’a pas vraiment de moment de répit. Dès les premières pages, nous sommes propulsés dans la jeunesse de Tessalia et Mani, d’abord dans la favela puis ensuite dans la décharge. Ces deux-là ne peuvent compter que sur eux et Mani fait tout ce qu’il peut pour protéger sa sœur et son fils. Oui, on a de la violence, oui, j’ai eu souvent peur, mais ne doutez jamais de leur combativité. Au cours de leur “aventure”, ils vont faire des rencontres décisive : d’abord Mona, qui vient comme eux de la décharge. Puis Prajuk qui va leur apprendre à se battre et qui va les prendre sous son aile. Il va les accueillir chez lui, comme s’ils étaient de sa famille. Bien sûr, nous avons tous les membres du MC. J’ai beaucoup aimé les voir évoluer, les voir dévoiler leurs sentiments, se serrer les coudes quand il faut défendre un membre de leur famille. Certes, le problème ne vient pas vraiment d’eux, mais ils ne réfléchissent pas et sautent à pieds joints dans cette guerre qui n’est pas la leur, mais qui permettra de tirer un trait sur le passé douloureux de deux de leur membre. J’ai parfois été soufflée par les révélations (et je ne suis pas la seule). Tessalia découvre la vie et le fait d’avoir des amis. Elle a parfois un comportement insouciant, mais elle a envie de profiter de ces moments. Elle est méfiante (on comprend pourquoi), parfois désinvolte et c’est ça qui finira de charmer Bly. Lui est droit dans ses bottes et tout comme elle, il n’a jamais eu de vraies relations. J’aime que malgré le fait que la vie ne lui a pas fait de cadeaux, Mani ne perde jamais son rire (enfin, presque jamais), il conserve sa joie de vivre. Il arrive à reprendre en main l’éducation de son fils et pourrait même avoir un petit coup de cœur pour une nouvelle femme. Des révélations vont faire voler en éclats les rancœurs, même si elles vont amener d’autres interrogations. Bref, prévoyez de quoi vous alimenter et installez-vous pour découvrir les Hell’s Bikers. Dernière précision, nous avons même parfois le point de vue de Bly ☺

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.
📍 Si vous commandez sur la boutique d’Évidence Éditions (ici), n’hésitez pas à mentionner mon code blogueuse NEEDMOREBOOKS dans le “Bons de réduction”.

2 réflexions sur “Hell’s bikers – Bly (tome 1)

  1. Pingback: Hell’s bikers – Ripper (tome 2) | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s