Oui ou non

Je ne sais pas si un prénom peut vraiment définir le caractère d’un homme, mais je vous propose de faire la connaissance d’un nouveau Bennett, qui n’a rien à envier à Monsieur Ryan (Beautiful Bastard) 😍. Vi Keeland nous offre une histoire dont elle a le secret : Une romance saupoudrée d’un peu d’humour et de beaucoup d’arrogance.
Un grand merci à NetGalley et Bookelis pour ce service presse 😘.


Et si une vandale chamboulait votre monde ?


De quoi ça parle : Bennett Fox a débarqué dans ma vie par un lundi matin merdique. J’étais en retard pour le premier jour de mon nouveau boulot, un boulot pour lequel j’allais maintenant devoir me battre même si j’avais déjà travaillé huit ans pour le remporter, à cause d’une fusion inattendue. Alors que je trimballais mes affaires jusqu’à mon nouveau bureau, j’ai reçu un PV pour m’être mal garée. La policière verbalisait tout un alignement de voitures, à l’exception de l’Audi garée devant moi, exactement la même marque et le même modèle que la mienne. Agacée, j’ai décidé de refiler mon PV à la voiture qui avait échappé à l’amende. Avec un peu de chance, le propriétaire le paierait sans se douter de rien. L’ennui, c’est que j’ai accidentellement cassé l’essuie-glace en glissant le papier sur le pare-brise de la voiture. Sérieusement, ma journée commençait mal. Tout s’est arrangé quand j’ai rencontré un homme magnifique dans l’ascenseur. Nous avons partagé l’un de ces moments qui n’arrivent que dans les films. Vous voyez le genre… votre corps s’embrase, des feux d’artifice se déclenchent et l’air crépite autour de vous. Sous son regard brûlant, le temps que je sorte de l’ascenseur, j’étais toute rouge. Finalement, la journée n’était pas si mauvaise. C’était ce que je croyais. Jusqu’à ce que j’entre dans le bureau de mon nouveau patron et rencontre mon concurrent. Le beau spécimen de l’ascenseur était désormais mon ennemi juré. Son regard n’était pas brûlant en raison d’une attirance mutuelle. C’était parce qu’il m’avait vue vandaliser sa voiture. Et maintenant, il était impatient d’anéantir sa rivale. La limite est fine entre l’amour et la haine, et c’est un jeu dangereux. C’est une limite à (ne pas) franchir… pourtant, ce serait tellement agréable de jouer un peu.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Je ne sais pas pourquoi mais j’ai été attirée par la couverture, cet homme dégage un petit quelque chose qui définit parfaitement Bennett, beau tout en étant inaccessible. Alors que dire 1) Annalise O’Neil commence mal la semaine : elle se fait verbaliser, se coince les cheveux dans un essuie-glace, casse le dit essuie-glace et s’aperçoit que l’homme capable de la rendre toute chose est celui avec lequel elle va devoir se battre pour conserver sa place. Elle a passé beaucoup d’heures de travail pour devenir directrice créative mais voilà, la fusion fait qu’il ne peut avoir qu’un seul directeur…. Pour ne rien arranger, son mec, depuis huit ans, lui impose une pause, mais la garde sous le coude en cas de coup dur. Heureusement, elle peut profiter, un soir par semaine, des avantages du travail de sa meilleure amie, Madison, critique culinaire. Pendant que l’une passe au crible le menu, Anna décortique ses sentiments vis-à-vis de son adversaire. Cependant, on dirait que la chance a enfin décidé de faire une petite halte dans sa vie, les dossiers qui se présentent pour ne pas perdre son poste sont proposés par des connaissances … 2) Bennett Fox est un homme qui a du mal à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de dire quelque chose : résultat, il a quelques soucis avec les ressources humaines. S’il n’est pas vraiment décidé à jouer franc-jeu, ce n’est pas un vrai connard (enfin, si, mais il a des circonstances atténuantes 😉). Derrière le sarcasme se cache un mec plutôt gentil qui s’est perdu sous de nombreuses couches de culpabilité. Bennett est sûr de lui, arrogant et quelque peu narcissique, mais cela ne l’empêche pas d’être un mec normal quand il se trouve avec Lucas (on en parle dans pas longtemps). Très vite, il comprend qu’il finira par blesser les deux seules personnes qui comptent vraiment pour lui, mais rassurons-nous, en tant que mec imbuvable, il ne lâchera pas l’affaire sans se battre. 3) Lucas est le neveu de Bennett. Si depuis quelques semaines, il ne lui saute plus au cou, ils ont trouvé leur mode de fonctionnement. Lucas a le droit de passer un samedi après-midi sur deux avec Bennett pour faire ce qu’ils veulent du moment qu’ils soient rentré en temps en heure. C’est donc naturellement qu’ils échangent sur les filles en pêchant et il pourrait même donner quelques conseils à son oncle sur les filles. Lucas ne pose pas vraiment de question sur sa mère, mais des journaux intimes pourraient bien pousser l’homme en qui il a toute confiance à lui dire la vérité.

Avis : J’ai adoré ! Certes, nous avons encore une histoire d’amour avec un homme qui refuse toute sorte d’engagement, mais attention, cette romance prend vie sous la plume de Vi Keeland ! Nous avons donc des piques, quelques coups bas, des bizarreries et surtout deux personnes qui se rencontrent au mauvais moment. Bennett va profiter d’un deal pour obtenir ce qu’il veut sans promettre de soirées romantiques, mais très vite, il se rend compte qu’il y a une étincelle entre eux. Il arrive même à trouver une sorte de plénitude, même s’il se comporte en mec jaloux 😁. J’ai beaucoup aimé cet homme qui se demande encore comment il a pu tomber amoureux. Pourtant, au début, il ne voulait rien avoir affaire avec Annalise. Elle est là pour lui piquer son taf et même s’il lui donne quelques conseils en matière de comportement de connard (il est bien passé pour ça), il ne comptait pas se confier sur son passé pour la simple et bonne raison est qu’il ne l’avait jamais fait avec personne. Annalise est bizarre (si, si, je vous jure) mais tellement marrante. Elle charme tout son petit monde sans vraiment s’en rendre compte. Elle a une longueur d’avance sur Bennett pourtant, elle ne l’utilise presque jamais. Elle veut gagner de façon réglo et pour la qualité de son travail. Elle est un peu perdue entre ce qu’elle ressent quand elle est avec cet homme qui lui est interdit et celui qui a fait partie de sa vie. Cependant, sa tête a beau se poser des questions, son cœur sait à côté de qui il veut battre. Bien sûr, la relation Bennett/Lucas est attendrissante. Bennett veut tout faire pour que le petit garçon ne manque de rien et il est l’un des rares auprès duquel il est capable de s’excuser. Spoiler alert un Bennett alcoolisé est un Bennett dangereux 😂. Madison est pas mal non plus avec ces “je veux bien l’aimer, mais je peux le tuer s’il merde” 😁. Bref, je vous laisse découvrir cette histoire qui fait un bien fou au moral !

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

3 réflexions sur “Oui ou non

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s