Omerta – Désarmés (tome 1)

Tout le monde connaît New York, mais savez-vous que derrière les plus grands centres économiques, financiers et culturels du monde se cache la mafia Italienne “Cosa Nostra” ? Liam Castelli est le parrain de cette organisation. Celui, qui devrait garder la tête sur les épaules, veut tout faire pour obtenir plus de temps avec cette journaliste impertinente rencontré plus tôt… N’est pas là sa première erreur ?
Un grand merci à Nisha et caetera, pour ce nouveau service presse 😘.


Et si le moment était mal choisi ?


De quoi ça parle : Journaliste, Joy Parker est chargée d’interviewer l’un des hommes d’affaires les plus puissants du pays. Et lorsqu’elle rencontre Liam, l’attirance est immédiate. Liam Castelli dirige d’une main de fer son entreprise… et surtout Cosa Nostra, la mafia italienne implantée à New York. Mais lorsque Joy entre dans sa vie, les choses se compliquent… Vous êtes-vous déjà enflammé pour une personne qui était votre exact opposé ? L’être qui est l’obscurité quand vous êtes la lumière ? Avez-vous déjà ressenti cette passion qui brûle le cœur au point de devenir une obsession ? Mais, par dessus tout… êtes-vous prêt(e) à vous laisser désarmer ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Préparez-vous à mettre un pied dans le monde de la mafia New-Yorkaise et dans la presse écrite. Alors que dire 1) Joy Parker a su très tôt ce qu’elle voulait faire ! Aujourd’hui, elle est journaliste dans l’un des plus gros quotidiens de la Grosse Pomme et a même la chance de travailler avec celle qui lui a donné envie de faire ce métier : Meryl Stevens. Joy aime poser des questions qui dérangent, apporter des solutions et montrer la vérité. D’ailleurs, elle est même prête à tout pour finaliser ses articles, quitte à se mettre dans le pétrin. Avec son futur article, elle compte frapper fort ! En effet, elle enquête sur le trafic de drogue à New York. Enfin ça, c’était avant que sa patronne lui retire pour le refiler à son collègue le plus nul du journal. A la place, la rédactrice récolte une série d’interviews auprès des hommes d’affaires les plus puissants 🙄. Même si elle n’est pas plus emballée par ce sujet, elle fait ce pour quoi on la paie et part donc à la rencontre du premier d’entre eux : Liam Castelli ! S’il la déstabilise, elle ne compte pas se laisser charmer facilement. 2) Liam Castelli est le jeune PDG de Castelli Corporetion, société spécialisée dans l’import-export de marchandises diverses. La société parfaite quand vous êtes narcotrafiquant 😉. Car si côté pile, Liam est un homme d’affaires influent, côté face, il est le parrain de la Cosa Nostra, la mafia italienne implantée dans la ville. Depuis qu’il a repris la tête de cette organisation, il l’a fait grandir pour devenir l’une des plus puissantes. Il tire les ficelles, touche à tous les commerces illégaux, mais pourrait être sur le point de tomber de son piédestal. En effet, depuis quelque temps, la Costa Nostra est menacée, pire, Liam lui-même est devenu une cible. S’il ne s’inquiète pas plus que ça, son bras droit et son cousin tentent de le raisonner. Sauf que Liam a une préoccupation : Obtenir un rendez-vous avec Joy Parker. Depuis sa rencontre avec cette journaliste, il ne pense qu’à elle et à son impertinence. 3) Tess Goldman est avocate, mais elle est surtout la meilleure amie de Joy. Depuis leur rencontre, elle a toujours été un soutien pour la journaliste. Si depuis l’embauche de Joy au journal, Andy a rejoint le duo, Tess est toujours là pour donner des conseils, la pousser à lâcher prise et pourquoi pas tenter de la mettre dans le lit d’un homme d’affaires. Les deux copines ont une routine bien rodée qui sert de débriefing des diverses rencontres entre Joy et Liam.

Avis : Bienvenue au sein de la mafia où tous les membres pourraient donner leur vie pour leur parrain. Ici, on fait du cash avec la drogue, la prostitution, la revente d’armes et j’en passe. Néanmoins, depuis quelque temps, l’étau se ressert et la Costa Nostra doit faire face à de grosses pertes financières, mais aussi humaines. Tout le monde reste sur ses grades, renforce la sécurité, sans pour autant mettre en pause les différents trafics. Hors de question de montrer l’inquiétude de ces événements. Cependant, il est temps de découvrir qui est derrière tout ça, et même si Liam n’apprécie pas particulièrement se salir les mains, il doit faire passer le message qu’on ne s’en prend pas à la famille Castelli sans en payer le prix… Joy, journaliste chez One, travaillait sur un papier sur le trafic de drogue, mais malgré ses protestations, elle doit le refiler à autre. Malgré l’avertissement de sa rédactrice en chef, elle continue à enquêter en sous-marin et pourrait même compter sur son ex-petit-ami policier pour lui donner quelques infos confidentielles. Fille de flic, elle tente, par le biais de ses différents articles, de lutter contre les stupéfiants qui gangrènent la ville… En attendant, elle fait mine de travailler sur le nouveau sujet donné par sa rédactrice en chef. Sa rencontre avec Liam ne se passe pas comme prévu et elle compte bien montrer à ce PDG qu’elle fait ce qu’elle veut, quand elle veut. Ce premier tome pose l’histoire et la romance est presque en arrière-plan. En effet, si Liam et Joy sont tout de suite attirés l’un par l’autre, la résistance de la jeune femme fait que l’homme d’affaires va devoir la courtiser pour arriver à ses fins 😬. Alors oui, il sait qu’il ne devrait pas fricoter avec cette journaliste, qu’il devrait être concentré sur ses problèmes et ne pas ajouter une femme dans son quotidien, mais il n’y arrive pas ! Est-ce parce qu’elle est la première à lui dire non ? A lui tenir tête ? Allez savoir si c’est le challenge qui l’excite ou un réel coup de cœur 🤔. En attendant, celui qui règne sur la ville, doit retrouver ses esprits et rapidement au risque de perdre gros dans cette vendetta qui semble sévir au sein de son organisation. Bien sûr, vous vous en doutez, on a de la violence (sans être pour autant gore). Tout comme Liam, on découvre au fil des chapitres les pertes de la Costa Nostra et on s’interroge sur qui peut bien être derrière tout ça. Qui est assez fou pour s’en prendre à cet homme ? Néanmoins, on trouve également de la douceur, lorsque Liam revêt le costume du type qui veut obtenir un rendez-vous avec Joy. J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, que ce soit les amis de Joy qui vous promettent des conservations très intéressantes, ou ceux de Liam qui pensent qu’il devrait faire plus attention. Je me pose beaucoup de questions sur la suite, notamment que se passera-t-il quand Joy va découvrir qui est réellement Liam ? Réponse le 20 septembre 😉

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Une réflexion sur “Omerta – Désarmés (tome 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s