Six Rivers Riders – Oak (tome 2)

Après Lead, le président, nous faisons la connaissance du vice-président des Six Rivers Riders. Lui, qui veut tant avoir ce que son prés possède, pourrait voir son rêve exaucé… Si le premier tome était “sage”, dans celui-ci, on monte légèrement d’un cran.
Un grand merci à Jennifer, Évidence Éditions, pour ce nouveau service presse 😘.


Et si vous obteniez ce que vous enviez ?


De quoi ça parle : Fidèle vice-président du club des 666 Rivers Riders, Oak se perd dans l’alcool après une rupture difficile. Persuadé qu’il n’aura jamais droit au même bonheur que celui de son président, Lead, mari et père comblé, il tente de remonter la pente avec l’aide de son club, qui lui confie une mission de la plus haute importance. C’est sans compter sur l’arrivée surprise de Cécile, qui, intouchable, le perturbe dans son quotidien et dans ses sentiments…

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Si les 666 Rivers Riders ne sont pas des enfants de chœur, ils savent très bien ouvrir le leur pour la femme de la vie. Alors que dire 1) Cécile est la petite sœur de Jeanne (la femme du président des 666 Rivers Riders). Elle débarque pour renouer avec son ainée et lui offrir son aide pour s’occuper de ses garnements. Cécile est diamétralement opposée aux hommes qu’elle va côtoyer. Cependant, allez savoir si c’est parce qu’elle sait tout de ce club ou qu’elle voit sa sœur heureuse, mais elle n’a pas peur. Pire, elle accepte même de cohabiter avec le vice-président du MC. Cécile est discrète et ne veut pas chambouler la vie d’Oak (trop tard !) et encore moins s’imposer. Si sa vie est toute tracée et qu’elle est censée rentrer en France après quelques semaines passées en Californie du Nord, en échangeant avec Oak, elle s’aperçoit qu’il pointe un problème dans sa vie toute lisse. Si elle paraît peu sûre d’elle, elle arrive malgré tout à lui parler (alors que ce n’est pas le mec le plus avenant). Elle voit au-delà des apparences et n’hésite pas à prendre les devants. Cependant, elle le sait, rien n’est gagné et sa vie n’est pas ici. 2) Oak est vice-président au sein des 666 Rivers Riders. S’il est capable de vous faire trembler avec un simple regard, en ce moment, il n’est plus que l’ombre de lui-même. La femme qui partageait sa vie la jeter à cause de son mode de vie. Le pire ? Il le comprend ! Alors certes, il n’est pas au point de ne pas la détester un peu, mais il préfère parler à sa bite et boire à n’en plus finir que d’essayer de remontrer la pente. S’il peut compter sur ses amis, ses missions vont réussir à l’éloigner de la boisson. Oak, comme tous les bikers, ne discute pas les ordres de son président et sait que le bon déroulement de la future livraison repose sur ses épaules. Certes, il est un peu déconcentré par la femme qui partage sa maison, mais il tente de se raisonner. Il n’a rien à offrir à une femme, encore moins, à une qui a été élevée dans la religion et préparée pour devenir une épouse parfaite. Il sait qu’il met les pieds dans un nid d’emmerdes (c’est Lead qui le dit), mais tant pis ! Il touche enfin du doigt tout ce qu’il a toujours voulu. 3) Lead est le meilleur ami d’Oak (et le mari de la sœur de Cécile, mais ça, vous l’aviez compris). S’il est intransigeant avec ses ennemis, il est un autre homme aux côtés de sa femme et de ses enfants. Terminé la bagarre avec Anna, sa fille, il peut enfin savourer le fait d’être entouré de sa famille. Il joue avec son fils qui ne tient pas en place, câline la petite dernière et n’oublie pas de remuer les fesse de son vice-président. S’il le met en garde contre la sœur de Jeanne, il voit bien que leur relation devient sérieuse. En tant que meilleur ami et supérieur hiérarchique, il signifie juste que la vie n’est pas faite que de bisous et de câlins à son vieux pote. A côté de cela, il doit gérer la vie du club et découvrir qui a tendance à parler sur l’oreiller.

Avis : Gros point positif de cette histoire ? On a uniquement le point de vue d’Oak ! Oui, oui, le biker que vous n’aimeriez pas croiser avec son pote Lead. Je peux donc vous certifier que nous sommes loin des mièvreries d’une demoiselle. Il jure, s’adresse à nous dans l’espoir d’obtenir des réponses (qu’il n’obtiendra pas 😆) et franchement, c’est top ! Autre point positif ? On retrouve Lead et Jeanne (tome 1). On les voit toujours plus amoureux, toujours plus soudés et prêts à aider leur meilleur ami à sortir la tête de sa bouteille d’alcool. Si Oak m’avait intrigué dans le premier opus, ici, on voit que malgré ce qu’il aimerait, il n’est pas prêt à l’obtenir n’importe comment. Alors oui, on le trouve au fond du trou à cause d’une nana qu’il pensait être pour lui. Il voulait tellement y croire qu’il n’a pas vu les signes avant-coureurs. Certes, il a du mal à sortir la tête du culot de la bouteille, mais entre son meilleur ami, Clémence (qui est-ce ?) et la prochaine livraison qui arrive, il va devoir revoir sa consommation d’alcool. Il ne veut ni décevoir son président, ni ses frères. Ajoutons à cela qu’une copie conforme de Jeanne pointe le bout de son nez et sa libido pourrait bien se réveiller pour cette femme qui n’est pas pour lui. J’aime ces bikers aux différentes facettes. Tout comme Lead, il est capable du pire, mais aussi d’une incroyable douceur. Avec Cécile, il se comporte en gentleman (enfin, plus ou moins, sachez le naturel 😉). S’il ne pensait avoir aucune chance avec elle, il aime voir qu’elle prend les devants, qu’elle n’a pas peur de lui dire ce qu’elle ressent. Alors, oui, leur “histoire” est compliquée (je vous laisse découvrir pourquoi), mais il ne fera aucun faux pas. Cécile s’émerveille de tout. Elle aime passer du temps avec Oak, voir ce qu’il est prêt à faire pour elle. Elle n’est aucunement effrayée par la vie des Rivers Riders. Elle pose des questions, se faufile, voire s’impose dans la vie d’Oak. Bien sûr, nous suivons l’évolution de la future livraison que doivent réceptionner nos bikers. Si elle va leur permettre de faire un gros coup, elle représente aussi un risque non négligeable surtout qu’ils sont toujours dans le collimateur de Cooper. Ce flic n’a qu’un objectif : les mettre tous derrière les barreaux. Il pourrait même faire passer quelques messages par le biais de son fils. Nous avons un peu d’adrénaline, sans tomber dans l’hémoglobine à outrance. C’est un peu comme les romances “softs”, on a les bikers, mais ce qu’ils font ou pourraient faire est simplement suggéré.

@ très vite entre deux chapitres
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. (Re)Découvrez mon avis sur Lead (tome 1).
📍 Si vous commandez sur la boutique d’Évidence Éditions (ici), n’hésitez pas à mentionner mon code blogueuse NEEDMOREBOOKS dans le “Bons de réduction”.

Une réflexion sur “Six Rivers Riders – Oak (tome 2)

  1. Pingback: Six Rivers Riders – Diesel (tome 3) | I need more books

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s